Vitaly Malkin
  • Projets
  • Engagements
  • Livres
  • Articles
  • En --
    De --
    Ru --
    Es --
    Pt --
    FR

O blog de Vitaly Malkin

#book club

#actualites

#actualité

#pensées

Réflexions à propos d’un mur

Pendant une courte période, entre la chute de l’URSS et le 11-septembre, la prédominance d’un discours optimiste sur la mondialisation a pu laisser croire qu’on en avait fini avec les frontières « dures ». Hé bien non.

Découvrir

Nos croyances sont inscrites dans nos cerveaux

Comment, à partir des mêmes faits, certains pensent rouge quand d’autres voient tout en noir ? Est-ce le fruit de l’éducation ? D’expériences vécues ? D’un héritage culturel ?

L’embrigadement mémoriel ne passera pas par moi

Les querelles mémorielles ont toujours existé. Les peuples ont toujours entretenu des haines tenaces contre les adversaires d’hier, parfois vus comme des ennemis éternels. Mais on pouvait s’attendre à ce qu’il en aille autrement dans les démocraties.

Eloge de la rationalité

La rationalité selon Pinker, c’est la capacité à utiliser le savoir pour atteindre les buts que s’est assigné l’homme. Cette faculté est à l’origine de progrès phénoménaux.

Un cauchemar woke

L’autre soir, j’ai fait un rêve, ou plutôt un cauchemar : j’étais revenu dans l’URSS de mon enfance. Censure, réécriture de l’histoire, persécutions au nom du bien. J’ai compris en me réveillant que j’avais visité le monde des wokes.

Par Raph_PH — Primavera19_-70, CC BY 2.0

Christine and the Queens ou la transgression moutonnière

La chanteuse Christine and the Queens s’est rebaptisée Rahim sur Twitter pour “aller vers l’autre” et “dépasser les barrières” mais elle s’est vite ravisée devant la colère des internautes.

Photo by Simone Savoldi

Rapport Sauvé : l’Eglise à nouveau face à son hypocrisie

Le rapport Sauvé a fait l’effet d’une bombe. Pour ma part, je ne suis pas surpris. Aussi spectaculaires que soient les chiffres, les révélations  contenues dans ce rapport n’en sont pas vraiment.

Deux ennemis de l’individu - Partie 2

Aucun individu n’est interchangeable. Vous, moi, votre mère, la mienne : chacun est unique. Chacune mérite que je m’intéresse (ou non) à lui pour ses qualités propres.

Deux ennemis de l’individu - Partie 1

En principe, tout les oppose : l’un fut prophète religieux, l’autre philosophe matérialiste. Paul de Tarse et Karl Marx ont vécu à dix-sept siècles d’écart, dans des mondes différents. Pourtant, ils ont une chose en commun : la promotion d’un humanisme universel tourné vers les soi-disant dominés.

Quand les wokes brûlent d’un feu sacré

Au Canada, des milliers de livres présents dans les bibliothèques scolaires ont été détruits car jugés « offensants » pour les autochtones

Dieu n’aime pas les femmes

Dieu n’aime pas les femmes

Les plus gros pourvoyeurs de misogynie et de phallocratie restent les religions.

11 septembre : le bruit et la fureur 

Vingt ans après le drame, ce qui domine chez moi, c’est le sentiment que l’Occident s’y est mal pris dans cette guerre au long cours que lui a déclaré un ennemi résolu à vaincre. Et la certitude que, face au terrorisme et à l’islam conquérant, la situation est encore plus précaire qu’au tournant du siècle.

En défense de l’égoïsme altruiste

J’estime qu’accorder son soutien à tous les hommes indistinctement, sans rien attendre d’eux en retour est une attitude irréaliste, basée sur une vision angélique de la société.

Kaboul, année zéro

En cette fin d’été marquée par le chaos et les flammes, comment rester insensible aux images qui nous viennent de Kaboul ? Devant ces corps tombant des avions qui fuient l’aéroport encerclé par les talibans. Devant ces femmes bientôt réduites en esclavage. Ces images nous rappellent à quel point l’islam, pris dans sa déplorable littéralité, est une religion oppressive, obscurantiste, ennemie du bonheur et du genre humain.  

Photo by Element5 Digital on Unsplash

Chinois, encore un effort si vous voulez nous dépasser ! 

Du jour au lendemain, avant la saison estivale qui représente un pic d’activité, le gouvernement chinois a interdit les cours particuliers… sauf s’ils sont assurés par des associations à but non-lucratif.

Photo by Ben White

Vacances, j’oublie (pas tout à fait) tout

Les boîtes, les restaurants, la liberté de faire ce qu’il vous plaît à l’heure qui vous plaît : je dis oui à 100%. Mais « pas besoin de penser » ? Très peu pour moi.

Photo by Boba Jaglicic

Mandeville, philosophe de l’égoïsme

Et si l’égoïsme était une valeur indispensable au bon fonctionnement des sociétés ? Une proposition scandaleuse dans un monde encore sensible aux discours altruistes hérités des religions, mais qui offre de séduisantes perspectives. 

Photo by Gayatri Malhotra

A l’ouest, rien de nouveau

Les choses sérieuses commencent. C’est ce qu’ont pensé ceux qui, comme moi, observent les premiers pas de Joe Biden à la Maison Blanche, en l’entendant prononcer son discours de Tulsa, au début du mois de juin.

Contre l’assignation identitaire, oser être soi-même

Du haut de sa chaire, l’inquisiteur parle et dit : « Tu n’es pas un vrai noir, ou un vrai gay ou une vraie femme ». Voire pire, si sa victime désignée croit sincèrement dans la cause : « Tu n’es pas celui que tu crois être. »

Napoléon, empereur des punks

Si cet homme reste célèbre deux cents ans après sa mort, c’est à travers son œuvre politique : la propagation des acquis de la Révolution, la destruction de l’ordre féodal, l’établissement du Code civil, autant de piliers du monde moderne.

Disney

Avec Disney, le woke washing lave plus blanc que neige

Ces dernières semaines, je suis tombé sur deux anecdotes impliquant la marque Disney. J’ai tout de suite levé un sourcil intéressé : avec Disney, on touche au coeur de la civilisation américaine.

Photo by Gage Skidmore

Dans mes lectures : Jordan Peterson – 12 rules for life : An antidote to chaos (2018)

2 rules for life : An antidote to chaos est un petit guide pratique pour mener sa vie au travers les difficultés que nous pose le monde contemporain. Ici, le psychologue Jordan Peterson livre ses analyses, largement documentées et enrichies par un remarquable recul historique (jusqu’à l’histoire de l’évolution !).

Dans mes lectures : Pascal Bruckner - Un coupable presque parfait (2020)

Pascal Bruckner remarque que les catégories politiques classiques héritées du marxisme (notamment la notion de « lutte des classes ») sont peu à peu remplacées par des catégories de type identitaire, ce que Bruckner nomme ici la « lutte des races ».

Dans mes lectures : Laurent Bouvet – Le Péril identitaire (2020)

Dans ce texte, court, mais puissant, Laurent Bouvet, revient en profondeur sur ce qui, aujourd’hui, fait que le débat public semble réduit aux questions « identitaires » et ne soit plus capable d’embrasser la complexité du réel.

Spinoza

Spinoza, puissant antidote aux fables des dévots

Imaginez un État libéré des dogmes, où la religion est circonscrite à sa juste place de rituel privé. Vous me direz : voilà bien une idée de notre temps. Pourtant, elle n’aurait jamais vu le jour sans un brillant précurseur : Baruch Spinoza.

Voltaire, le courage et l'esprit libre

Lutter contre les superstitions en tous genres, contre les oppressions liées aux dogmes et aux croyances diverses : voilà qui vous fait penser à notre époque ? Bien vu. Mais si ce combat a bien un champion historique, c’est bien sûr Voltaire.

[Pensée intempestives] Agir malgré et contre la peur pour réussir.

Vous croyez réellement qu'un seul membre de la liste Forbes des milliardaires a intégré cette liste sans combattre leur peur ? Bon ok, certains ont dû simplement vaincre la peur de rester dans l'utérus de leur mère afin d'hériter des fortunes familiales, mais ce n'est pas de ceux-là que l'on doit s'inspirer.

La culture de l’excuse, nouvelle arme d’asservissement ?

Aujourd’hui, les mots « d’excuse » et « d’humilité » sont partout et utilisés à tort et à travers. Pour ma part, je les ai toujours trouvés ennuyeux, et ils sont à mes yeux le cache-sexe d’une réussite ou d’une supériorité qui ne s’assument pas.

[Pensées intempestives] Netflix, le fer de lance des "woke"

Voilà des mois que l’on me parlait des séries produites par Netflix et de leur orientation de plus en plus politiquement correcte et woke. J’ai décidé de m’en rendre compte par moi-même, et je suis allé faire un tour sur la plateforme. Je n’imaginais pas que l’on en était là…

Photo by Haidan on Unsplash

Eric Hoffer, Le Vrai Croyant : Réflexions sur la nature des mouvements de masse, 1951

Pour Hoffer, il n’est pas possible d’établir dans l’histoire une distinction claire entre les grandes religions et les mouvements de masses. Autrement dit, la distinction nominale que l’on établit entre eux deux est assez arbitraire.

Photo by Philippe Bout on Unsplash

Lecture : Laura Kipnis, Unwanted advances: Sexual Paranoia comes to campus, 2017

Ce qui me frappe le plus dans le livre de Laura Kipnis, c’est sa manière de mettre en lumière la complexité des relations sociales. Lorsque nous sommes attirés par quelque chose ou quelqu’un, nous avons parfois du mal à l’exprimer d’un bloc.

Photo by Sharon McCutcheon on Unsplash

Dans mes lectures : Élisabeth Badinter, L’amour en plus : Histoire de l’amour maternel (XVII-XXe siècle), 1980

Quel est l’objet général de ce texte ? Badinter cherche à restituer la longue histoire de « l’amour maternel » et à savoir avec précision s’il s’agit d’un comportement propre à la « nature féminine » ou s’il s’agit d’une injonction sociale construite collectivement.

Image credits :  CC BY-SA 3.0 on Wikimedia.org

La vérité (est) sur Wikipédia

Le savoir est aujourd’hui largement dématérialisé et accessible à tous. Convocable en tout lieu si l’on a un smartphone, Wikipédia est devenue l’outil n°1 pour trancher les débats. Mais ce site qui prétend prendre la suite du projet des Lumières comporte aussi ses parts d’ombre.

Photo by Ivan Diaz

Courage !

Le courage, cette vieille vertu classique est une oubliée de notre psychologie actuelle. Surtout, elle est souvent mal comprise, et assimilée à des actes héroïques exceptionnels. Mais existe-t-il un courage plus simple ? Plus personnel et quotidien ?

A gauche, Ayaan Hirsi Ali, en haut à droite Zineb El Rhazoui et en bas à droite Ayn Rand

Trois femmes en lutte pour la liberté

Les femmes tiennent la colonne vertébrale de l’histoire. Leur rôle, si souvent occulté par le passé, est davantage visible aujourd’hui. J’aimerais contribuer à cette visibilité, en mettant en lumière trois femmes modernes que j’admire.

Photo by Markus Spiske

Les premiers doivent rester les premiers ! 

Le monde contemporain peut être dur, concurrentiel voire broyer et écraser certains d’entre nous. Il y a de bonnes raisons de se révolter contre cet état de fait, et j’aspire, moi aussi, à une meilleure égalité des chances entre les hommes. Mais le désir d’égalité doit-il aboutir à l’abolition de toutes les hiérarchies ?

Photo by Liam Edwards on Unsplash

L’internationale du « woke »

Aujourd’hui, le phénomène de la pensée « woke » [éveillé] semble être devenu international. Partout dans le monde, on entend les échos des nouveaux combats des « social justice warriors ». Mais cette attitude est-elle véritablement nouvelle ?

La vie privée à l’épreuve du moralisme

Nous pensons que notre vie privée nous appartient, et que notre temps garantit aux personnes le droit de mener leur vie comme ils l’entendent. Pourtant le spectre de la morale pèse sur nos vies de manière tangible ?

Pourquoi devons-nous préférer les muses aux idoles ?

Les grandes orientations de notre vie sont, je pense, souvent orientées, consciemment ou non, par des modèles. Mais suivre un modèle que l’on admire conduit-il à s’oublier soi-même ?

Photo by Marija Zaric on Unsplash

La femme est un surhomme

Le 8 mars, la Journée internationale des femmes m’a toujours semblé une journée étrange : une moitié de l’humanité en félicite une autre. Au fil des années, cette journée, initialement dédiée à promouvoir la lutte pour les droits des femmes, s’est transformée en une journée où l’on félicite les femmes d’être…des femmes.

Photo by Randy Laybourne on Unsplash

En Californie, on décide pour vous que vous êtes une victime 

Le politiquement correct est un poison lent pour tous les libres penseurs. Elle mène presque toujours ceux qui s’en font les défenseurs à une logique de pensée victimaire dont les contradictions sont insolubles. Dernier exemple en date ? La Californie.

Mihai Surdu

Balance ton x

Aujourd’hui, le moindre soupçon sur internet peut vous valoir la condamnation du tribunal populaire. Mais cette condamnation virtuelle peut avoir des répercussions bien réelles sur vos vies. Comment se libérer de cette justice expéditive ?

Rubin report

La spirale du ressentiment progressiste

Revoir cet échange passionnant entre Jordan Peterson et Ben Shapiro permet de prendre un peu de hauteur sur les débats autour de la liberté d’expression. Et de comprendre pourquoi les progressistes radicaux ne sont pas vraiment attachés à ce principe.

Titania McGrath/Andrew Doyle for the @Telegraph Magazine by Andy Lo Pò

“Woke”, la nouvelle routine radicale

À l’heure où les militants progressistes revendiquant l’étiquette “woke” imposent leurs griefs, bloquent le dialogue et parfois remettent en cause la liberté d’expression, retour sur le livre Woke, A guide to social Justice le livre de Titania McGrath-Andrew Doyle, qui parodie le discours de ces nouveaux activistes.

Hoover Institution

Relire Thomas Sowell, auteur de référence face au "politiquement correct"

En déconstruisant une vision du monde bâtie sur l’opposition entre “the Anointed” - les élus, les appelés - et les “ignares”, l’ouvrage de Thomas Sowell et sa critique des élites de gauche est plus que jamais d’actualité, à l’heure du snobisme woke et de la cancel culture.

Shutterstock

Vers un réenchantement du monde ?

Pas si irrationnel, le formidable retour en grâce des croyances ésotériques a des causes profondes. N’oublions pas qu’il est aussi un retour de bâton pas vraiment volé pour les grandes religions monothéistes qui ne leur ont jamais rien épargné !

JEFF PACHOUD / AFP

Les prières de rue, une nouvelle épidémie ?

La mobilisation et les prières de rue organisées de façon très visible par les catholiques dans plusieurs villes de France rappellent à bon escient qu’aucune religion monothéiste n’a le monopole d’une certaine “radicalité”.

© Christophe MASSON

L’enseignement des valeurs de la République, priorité absolue

Interrogé par le Monde, Jean-Louis Bianco, le président de l’Observatoire de la laïcité met l’accent sur l’enseignement des valeurs républicaines, trop délaissé. Un point à mes yeux salutaire.

© Maxppp - Jean-Marc Loos

Noël, la grande fête païenne

À l’heure du recul des pratiques religieuses, les chrétiens peuvent s’émouvoir qu’on ait “perdu de vue le sens religieux de Noël”. Mais avant d’oublier que Noël était une fête chrétienne, on avait d’abord omis que Noël était une fête païenne, et bien païenne.

Caricatures : ne nous trompons pas !

Ne soyons pas dupes de l’hystérie d’une partie du monde mulsulman contre les caricatures. Inversement, ne tombons pas dans le piège tendu par les extrémistes et ne faisons pas des caricatures l’alpha et l’omega de la liberté d’expression.

Olivier Douliery/AFP via Getty Images

Les nouvelles armes du “politiquement correct”

La cancel culture venue d’Amérique ne serait-elle un fantasme, une tempête dans un verre d’eau, une agitation du microcosme culturel ou universitaire ? Assurément pas, à en croire les nombreuses tribunes et interviews publiées ces dernières semaines dans la presse américaine et française.

“Qui contrôle la conversation”

“Qui contrôle la conversation”

Accusation de censure contre accusations de fake news… la situation actuelle sur les réseaux sociaux et sur internet ne satisfait personne. Comment gérer la liberté d’expression sur les médias sociaux ?

© Thierry Thorel /CIT' IMAGES

Enseigner l’arabe n’est pas enseigner l’islam

Faut-il encourager l’enseignement de la langue arabe à l'école ? Dans un pays comme la France, de nombreuses voix se sont  élevées pour y voir le “meilleur moyen d'islamiser le pays”. C’est une erreur.

©Loïc Venance /AFP

Non, les islamistes ne sont pas des “fous de Dieu”

Avec les attentats de Conflans-Sainte-Honorine, Nice et Vienne, le “terrorisme du coin de la rue” surgit pour frapper au coeur nos sociétés occidentales.

Geoffroy de Lagasnerie - © AFP / Edouard Richard / Hans Lucas

Geoffroy de Lagasnerie, un jeune intellectuel français contre la liberté ?

Le philosophe Geoffroy de Lagasnerie a “théorisé le 30 septembre dernier sur France Inter la rupture d’une certaine gauche avec les principes républicains et démocratiques”, annonce Marianne. Et l’hebdomadaire n’exagère pas...

Mignonnes - ©NETFLIX SCREENGRAB

Le film "Mignonnes" hystérise le camp puritain américain

Le film français déclenche une “tempête de feu” aux Etats-Unis, s’alarme le New York Times, et illustre surtout, selon moi, la malveillance obstinée des puritains américains.

L’affaire Dupont de Ligonnès, Society

Dupont de Ligonnès, une affaire de morale

Et si la famille de Xavier Dupont de Ligonnès était réellement "une famille ordinaire" en proie aux pires excès de la religion, mais qui a longtemps su donner l’image lisse d’un conformisme moral échevelé ?

L’islam devant la République

L’islam devant la République

74 % des Français musulmans de moins de 25 ans affirment mettre l'islam avant la République, alors qu'ils sont 25 % parmi les 35 ans et plus, selon un sondage Ifop cité par le Figaro. La radicalisation, c’est maintenant.

Les alarmants reculs de la laïcité à l’école

Les alarmants reculs de la laïcité à l’école

À la lecture du passionnant dossier du Point sur la laïcité à l’école, je confirme une de mes intuitions : les débats stériles sur le voile et la burka ont servi de cache-misère à l’absence de débat sur la laïcité à l’école.

Le Premier ministre Jean Castex à l'Assemblée nationale, le 8 juillet 2020.

Projet de loi contre les séparatismes : durcir le ton au nom de la laïcité !

Annoncé pour la rentrée, le projet de loi sur le séparatisme visera bien de façon prioritaire l’islamisme radical. L’Etat, parfois les maires des villages de la Côte d’Azur dans la confusion, ont déjà si souvent, trop souvent, durci le ton !

Vu dans la presse: Comment j’ai déjeuné avec un oligarque russe

Non, je n’ai pas mangé de caviar au Crillon avec un vieux banquier. Mais j’ai parlé de Marx et Nietzsche avec un nihiliste cool en buvant du Château Margaux 1986 - l’équivalent d’un mois de loyer.

Vu dans la presse: Vitaly Malkin, banquier philosophe

Epicure, Voltaire, Nietzsche. Dans un livre provocation, Vitaly Malkin tente, à l’usage de l’homme du XIXème siècle, une synthèse roborative de ces trois sources de la pensée européenne. Portrait d’un entrepreneur engagé.

Gisèle Halimi, en 1978.  — © JEAN-CLAUDE DELMAS/AFP

Gisèle Halimi, une parole libre face à la religion

La grande avocate Gisèle Halimi, militante des libertés et de la cause des femmes, vient de nous quitter. Dans cette vidéo, en novembre 1989, elle s'explique sur son départ du mouvement SOS Racisme qui défend alors le port du voile islamique à l'école.

Rejoignez des milliers de libres penseurs

Recevez gratuitement, en avant-première, nos nouvelles publications

Partagez vos réflexions et commentaires avec nous sur Facebook !

Abonnez-vous à la page de Vitaly

2021 -  Mentions légales