Vitaly Malkin
  • Projets
  • Engagements
  • Livres
  • Articles
  • En --
    FR

Dans mes lectures : Pascal Bruckner - Un coupable presque parfait (2020)

  • Book club

Le livre de Pascal Bruckner, Un coupable presque parfait, traite du sujet de la crise identitaire. Pascal Bruckner remarque que les catégories politiques classiques héritées du marxisme (notamment la notion de « lutte des classes ») sont peu à peu remplacées par des catégories de type identitaire, ce que Bruckner nomme ici la « lutte des races ». Dans ce glissement sémantique, c’est toute une représentation de la vie politique qui se transforme.

De cette manière, les conflits politiques ne semblent plus pouvoir s’expliquer par des catégories objectives (notamment économiques), mais se focalisent autour de notions identitaires et, en définitive, moralisatrices. La logique du conflit politique change ainsi de paradigme en ne recherchant plus les causes, par exemple, des inégalités sociales, mais des « coupables ». Le politique dérive vers une investigation judiciaire généralisée. Le « coupable idéal » serait dès lors le vieil européen blanc, lequel à lui seul synthétise toutes les oppressions de l’histoires passées et actuelles : colonialisme, racisme, domination, etc. Bref, pour lutter contre le racisme on invente un nouveau racisme.

Le vieil Européen n’aurait donc plus rien à offrir au monde que le spectacle de son déclin : il serait vieux, impotent, et n’aurait plus que pour projet d’accueillir chez lui des migrants. L’histoire de l’Europe ne serait elle-même plus compréhensible que dans les termes du déclin d’une civilisation vieillissante, déclin qui serait lui-même une sorte de justice de l’histoire…

Face à ce discours irrationnel et haineux, qui occulte totalement la complexité de l’histoire, Bruckner invite les Européens à un renouvellement de leur fierté. L’Europe a produit de grands esprits qui ont éclairé le monde, de grandes consciences qui ont permis aux peuples de s’émanciper. Elle a encore elle pouvoir d’en produire, affirme Bruckner, mais la condition préalable à cela est encore que les Européens eux-mêmes croient en leur destin.

Les articles

Tous les articles
Rejoignez des milliers de libres penseurs

Recevez gratuitement, en avant-première, nos nouvelles publications

Partagez vos réflexions et commentaires avec nous sur Facebook !

Abonnez-vous à la page de Vitaly

2021 -  Mentions légales